Né à Jendouba (Tunisie), Nabil Saouabi vit et travaille à Tunis.

Nabil Saouabi a poursuivi un cursus universitaire à l’Institut Supérieur des Beaux arts de Tunis où il obtient en 2002 un DEA en Arts Plastiques et en 2013 un doctorat en sciences et techniques des arts (spécialité Théories de l’art). Il enseigne actuellement le dessin et dirige l’atelier de gravure à l’Institut Supérieur des Beaux arts de Tunis.
A travers une œuvre multiforme (dessin, peinture, gravure, vidéo, et happening), Nabil Saouabi ne cesse de questionner l’acte de créer. Il développe un univers imaginaire personnel, où l’on retrouve constamment un personnage central qui émerge de ses dessins, toiles, et gravures. C’est un homme épais, chauve, préhistorique, un brin abruti, les traits distordus, qui semble endosser le rôle du peintre… Cet univers pictural convoque ses doubles (bestiaires, villages imaginaires) et entre l’extérieur et l’intérieur (nature et atelier), l’artiste met en scène et théâtralise sa peinture.

Depuis 2011, des mutations plastiques caractérisées par l’exploitation d’un corpus d’images « Politiques » s’opèrent à travers des mises en abîme dans la série « Le Peintre et ses Doubles». La Représentation de l’image « Politique » dans ces travaux récents transforme l’image de consommation à la mémoire courte en un objet de réflexion sur le pouvoir.

L’utilisation de la mise en abîme dans le domaine pictural investit l’œuvre de l’artiste d’une logique de montage. Une conception baroque de l’espace, un va et vient entre l’imaginaire par le dessin stylisé et le réel, les thèmes du tragique et du ludique abordés à des temps similaires, ou encore la présence d’un intérieur et d’un extérieur donnent une nouvelle dimension à l’espace, semblable à des miroirs infinis. L’œuvre de Nabil Saouabi nous propose de nombreuses micro-lectures, qui toutes sont autant de jeux réflexifs sur l’acte de peindre.

Nabil Saouabi expose son travail depuis 2000 en Tunisie et à l’étranger. Il participe notamment à des biennales comme Dak’Art, Beijing, et la VIè Biennale Internationale de la gravure de l’Île de France. De même, ses œuvres sont exposées dans des foires internationales (1-54 Contemporary African Art à New York et Art Dubaï).

Le temps scellé

La Boîte I Mars 2019