Née en 1976 à Sfax (Tunisie). Nicène Kossentini vit et travaille entre Paris et Tunis.

À travers ses vidéos, et ses photographies, elle cherche à questionner les événements actuels de notre monde. Dans son processus artistique, elle fait face à la violence froide que subit l’individu contemporain par une quête de l’esthétique, la beauté et la poésie. Chacune de ses œuvres est une invitation à vivre une symbiose avec un espace de vie à la fois incertain et proche. Jouant les contrastes en noir et blanc et les zones de semi-visibilité, l’artiste crée des atmosphères singulières au décor minimaliste. Sa recherche artistique a établi un processus de travail qui interroge les dualités de la présence et de l’absence, de l’intime et de l’étranger. Les œuvres de Nicène Kossentini invitent ainsi à une contemplation d’un espace fantôme, un entre-deux à la frontière des espaces doubles. Elle explore cette frontière même où les trois composantes – son ascendance, sa langue et son lieu de naissance – existent.

Nicène Kossentini participe à la biennale africaine de photographie de Bamako (2007), la trentième biennale d’art de Pontevedra, Espagne (2008), la biennale de photographie Photoquai à Paris, France (2011). Son travail a été présenté dans plusieurs musées : le MMK Museum für Moderne Kunst, Francfort, Allemagne ; le Musée d’Art de Gwangju, Corée du Sud ; le Musée d’Art de Pori, Finlande ; le Museo Arte Contemporanea Ticino, Suisse ; le Centre National d’Art Contemporain, Moscou, Russie ou le Circulo de Bellas Artes, Madrid, Espagne.

They abused her by saying

La Boîte I Mars 2010