Section Art vidéo I Edition 2021

Edito directeur artistique Malek Gnaoui

La section Art vidéo s’enrichit cette année d’une nouvelle exposition, K Off,  dédiée aux artistes émergents tunisiens.  Cette exposition commissionnée par Salma Kossemtini, curatrice très investie auprès de la jeune scène artistique tunisienne, vient s’ajouter à El Kazma, une sélection d’oeuvres d’artistes internationaux proposée par le curator et artiste Laurent Montaron, comme un film, une variation sur un thème: l’immatériel. Les œuvres d’El Kazma relient différents lieux  de la ville: La Corniche de Gabès, l’Agora, le palais du festival. Six d’entre elles ont été conçues en rapport avec le Sud, la Tunisie, Gabès et leur contexte particulier. Six premières mondiales parmi 12 œuvres fortes révélant chacune une séquence d’un film monté par Laurent Montaron. Le curator, artiste intéressé ici par la question de la matérialité, prend le parti de déstructurer l’image, de la dématérialiser. Le parcours qui en résulte s’inscrit dans la ville comme une forme de représentation. Les vidéos exposées dans K Off, regroupées à Bab Bhar, au centre de Gabès, en la future résidence artistique d’El Kazma (Résidence K), rendent compte des univers singuliers de 6 jeunes artistes tunisiens. Une diversité d’approches et de traitements, proposée par Salma Kossemtini, comme une réponse à ceux désireux d’en savoir plus sur les artistes vidéastes émergents tunisiens : leurs problématiques, orientations, expressions artistiques… Trois premières y seront présentées; l’une d’elles sera l’occasion d’un hommage à l’un d’eux, Cheb Terro, parti trop tôt.  En parallèle à cette programmation Art vidéo, la 3e édition de Gabès Cinéma Fen proposera une exposition photo-vidéo de Intissar Belaid et Moritz Hagedorn intitulée News from Nowhere, une performance, Bou Dellif, résultat d’une collaboration entre Frédéric D. Oberland, musicien-fondateur du groupe Oiseaux Tempête, et des musiciens traditionnels locaux.